Un géant emblématique : le Vargne à Reydet

pied-vargne-a-reydetÀ 1450 m d’altitude, au bord d’un des chemins de randonnées le plus fréquenté du massif des Aravis menant du pied de l’Aiguille de Manigod au lac du Charvin, se dresse un monumental sapin pectiné.
Cette espèce (Abies Pectinata) est désignée sous le terme vernaculaire de Vargne.
Comme au Moyen Âge le territoire de Manigod dépendait des Reydet, branche aînée des comtes de Vulpillières établis sur le bassin annécien, ce conifère aurait hérité son nom de cette ancienne appartenance nobiliaire. Toutefois, ce lien n’est pas formellement prouvé.
vergne-reydetEn deux siècles d’existence, ce sapin a pu acquérir une imposante stature : haut de 35 m, il peut compter sur la solidité de sa base, avec une circonférence de 4,6 m, soit un diamètre de 1,5 m mesurés à 1,5 m du sol.
Son âge, ses dimensions, lui valent de figurer en bonne place dans l’ouvrage d’H. Rougier & al., (2016) intitulé Arbres remarquables en Haute-Savoie.
Le Vargne à Reydet serait une icône très pertinente pour Manigod, dont le nom s’explique par l’ancien vocable germanique de «Manigwald», associant «manîg», c’est à dire beaucoup, et «wald», forêt : à traduire par «beaucoup de forêt».

La grande Astrance

grande_astrance
ob_534d10_astrantia-major-in-deutschlands-flor

La grande astrance ou grande radiaire fait partie des ombellifères.

Elle se reconnait à la finesse de ses fleurs blanches, rosées ou verdâtres réunies en ombelles simples entourées d’une collerette de bractées*, ses feuilles sont divisées en 3 à 7 segments.

Son nom latin  « astrantia »  lui a été donné au moyen-âge, venant du latin aster qui désigne l’étoile, faisant référence à son ombelle étoilée.

Cette plante herbacée se rencontre dans les plaines ombragées, les bois clairs et en altitude dans les prairies et sous-bois humides.

Dimensions : taille plante = 30 à 70 cm,  diamètre ombelle = 20 à 35 cm.
Floraison : de juin à septembre.
Altitude : de 0 à 2000m.
Aire de répartition : Alpes, Jura, Massif Central, Pyrénées.

*bractée : petite feuille généralement différente des autres, à la base d’un pédoncule floral.